Les Belges pourront bientôt acheter des parts de maisons de repos

Vers l'aperçu des news
Homme agé
Une projet de loi est sur la table du Fédéral pour permettre aux petits investisseurs de se tourner vers l'immobilier du secteur social. Un nouveau type de "société immobilière réglementée" (SIR) sociale sera ainsi ouvert aux investissements des coopératives.

Les petits investisseurs vont pouvoir investir dans les infrastructures immobilières du secteur social, tels que les centres de revalidation, les maisons de soins psychiatriques, les institutions prenant soin des personnes handicapées, les crèches ou encore les maisons de repos, ressort-il d'un projet de loi du ministre de l'Economie Kris Peeters (CD&V).
Le texte prévoit des investissements pouvant aller jusqu'à 20.000 euros, tandis que les dividendes ne seraient pas soumis à l'impôt des sociétés, mais bien au précompte professionnel. La mesure doit permettre de rapporter 50 millions par an, écrit mardi le quotidien flamand 'De Morgen'.

Une réponse pour l'investissement solidaire

Le projet de loi introduit un nouveau modèle de "société immobilière réglementée" (SIR) sociale, ouvert aux investissements des coopératives, alors que les SIR étaient jusqu'ici réservées aux investisseurs institutionnels. Les petits investisseurs pourront désormais aussi s'engager dans des projets de ce type.

Kris Peeters estime qu'il s'agit d'une mesure importante pour les citoyens qui souhaitent investir de manière solidaire. Les moyens mis par les autorités restent cependant la source financière principale des institutions sociales, précise-t-il.

(Source: L'Echo)